La représentation de Danaé

avril 19, 2012 § Poster un commentaire

Danaé et son histoire est un sujet très apprecié par les peintres depuis la Renaissance. On retrouve Ici un document nous racontant son mythe, qui est indispensable de connaitre pour comprendre l’histoire représentéE. En effet malgré les différences entre artistes, notre déesse est toujours représentée en train de recevoir la pluie d’or ( Zeus).

Mais ce qui est intéressent de voir, c’est qu’elle peut être représentée rousse. On peut prendre le célèbre exemple de Gustav Klimt : Danaé. Ici l’artiste met en avant la sensualité et l’extase de l’acte. On rejoint donc les propos développés dans la partie sur les rousses voluptueuses de notre blog. Extase que l’on retrouve beaucoup plus développée dans l’oeuvre d’Artemisia Gentileschi : Danaé. On peut donc supposer que le fait d’attribuer la couleur rousse à la chevelure de notre déesse n’est pas un hasard puisqu’elle est symbole de désir et de beauté.

Une autre represésentation de Danaé se trouve dans l’oeuvre de Tintoret. Ce que l’on peut voir dans ce Blog, fait part des étudiantes de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne que cette oeuvre est assez subjective. Elle développe alors l’image de Danaé comme une courtisane mais ne fait pas allusion à la rousseur de ses cheveux. Cependant on pourrait y faire un lien, car malgré sa beauté elle présente certains aspects négatifs accentués par les pièces d’or.

On peut donc dire que Danaé à travers différentes représentations aborde des aspects autant positifs que négatifs. La couleur rousse de ses cheveux pourrait alors ne pas être un hasard.

Publicités

Klimt, les rousses et l’exemple de Pallas Athénée

avril 19, 2012 § Poster un commentaire

Dans notre recherche sur la symbolique des roux dans la peinture nous avons decidé de prendre l’exemple du peintre Gustav Klimt ( 1862 – 1918 ). C’est un peintre symboliste autrichien faisant partie du mouvement de l’art nouveau. Il peint généralement des compositions à personnages, aux sujets allégoriques, où l’on retrouve des figures nues, des portrait etc. Mais ce qui caractérise ses oeuvres est aussi le fait qu’il peint souvent des femmes rousses comme par exemple Le baiser.

On retrouve sur le site Le Monde des Arts ( auteur inconu ), un dossier sur Gustav Klimt, avec sa bibliographie et des exemples de ses oeuvres. Mais ce qui nous interesse le plus est l’exemple de Pallas Athenée qu’il réalise en 1898. En effet cette oeuvre  » marque en quelque sorte son émancipation part rapport à l’art officiel. Sous un mode ironique, il détourne la représentation traditionnelle du sujet en montrant le visage de la déesse sous les traits d’une femme fatale. »

On retrouve alors une icone mythologique détournée au profit de la rousse femme voluptueuse car elle s’oppose un peu aux caractéristiques habituelles de la déesse que l’on retrouve dans cet article de Marcel DETIENNE (directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Ve section, sciences religieuses) sur Encyclopédia Universalis. On peut y lire l’iconograhie ainsi que l’histoire de Pallas. Traditionellement on peut la voir représentée comme sur cette oeuvre de Sandro Botticelli : Pallas et le centaure.

La représentation de Diane : De la pureté à la sorcellerie..

avril 13, 2012 § Poster un commentaire

Aly ABBARA (Gynécologue,Obstétricien et professeur), nous donne dans cet article l’histoire, ainsi que les attributs de Diane. On peut y lire que c’est la déesse de la chasse et de la nature, elle est belle, chaste, vierge et farouche. Elle est souvent représentée avec peu de vêtements, avec un arc et des flèches et accompagnée soit d’une biche, d’un cerf, d’un chien ou alors avec un cortège de nymphes et d’océanides. On peut alors prendre comme exemple ce célèbre tableau de Titien : Diane et Actéon qui reprend l’une des histoire de Diane.

Mais ce qui nous intéresse le plus c’est de voir que Diane peut être représentée rousse, même si cela est assez rare. On la voit rousse dans ce tableau ( peintre inconnu ), ou encore  sur cette Mosaïque de l’époque romaine et dans l’oeuvre de Daniel Seiter: Diane auprès du cadavre d’Orion.

On peut alors s’interroger sur cette iconographie. En effet on retrouve sur le site Persée un article de Vladislava Lukasik (professeur a l’Université Lomonosov à Moscou) datant de 2006 qui traite du sujet de la déesse Diane, son mythe et sa représentation tout en se posant la question de son charme envoûtant à travers l’Ovide moralisé. En effet si elle est liée premièrement à la chasteté,  deuxièmement à la fécondité grâce a son rapport avec la Lune, notre déesse aborde selon l’auteur une troisième caractéristique : la sorcellerie. On peut lire que Selon Nason, lors de la bataille avec les Titans, que Diane se serrait transformée en chat, race féline en rapport avec les sorcière. Cependant l’Ovide moralisé l’aurait plutot transformé en biche.

On peut alors supposer que les artistes se serraient influencés des différentes caractéristiques de Diane pour la représenter. En effet la rousseur de la chevelure beaucoup été associée aux sorcières au moyen age.

La représentation de Vénus.

avril 4, 2012 § Poster un commentaire

Vénus, déesse de l’amour et de la beauté est l’un des personnages les plus représentés part les peintres. Elle peut être seule ou accompagnée en fonction de l’histoire racontée, mais il est intéressent de voir que c’est toujours sa féminité et son côté séductrice qui ressort.

On peut voir sur le site Encyclopaedia Universalis, un article , écrit part Georges Brunel (ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres, conservateur des objets d’art des églises de la Ville de Paris et auteur) l’histoire de vénus ainsi qu’une description iconographique. Pour illustrer cet article nous pouvons prendre l’exemple de: La naissance de Vénus de Sandro Botticelli. Avec ce célèbre tableau on peut voir que la déesse Vénus est représentée rousse. Or la beauté, la séduction de notre déesse, décrite dans l’article précédent, contraste alors totalement avec les préjugés péjoratif qui font rage depuis longtemps. On comprend donc que la femme rousse dès l’antiquité avait aussi cette caractéristique de séduction que l’on pourra trouver dans les articles concernant la Rousse voluptueuse.

Dans cet article qui provient du site Cairn, Damien de Callataÿ ( philosophe, économiste et écrivain ) nous parle du phénomène de la grâce à travers le mythe de Vénus . Or il n’y a rien de péjoratif la dedans. Le personnage de Vénus rousse donne alors ici une image de beauté absolue que l’on retrouve par exemple dans l’œuvre de Diego Velasquez, Venus au miroir , ou encore à travers la Vénus Anadyomène de Titien,  et celle d’Ingres .

Négative ou positive, la représentation de la femme rousse dans la mythologie influence les discours de notre époque.

Où suis-je ?

Catégorie La représentation des Roux dans la Mythologie sur Les Roux dans l'Histoire de l'Art.