La représentation de la rousseur de Jésus en peinture

avril 6, 2012 § Poster un commentaire

D’après l’article tiré du site de Xavier Fauche (scénariste de bandes dessinées, producteur,  réalisateur de radio, essayiste, romancier et gérant de société), on apprend que David est une préfiguration du Christ. Comme nous l’avons vu précédemment, David est représenté roux en peinture. Quand on consulte un article écrit par l’Association Parole Certaine, on comprend que Jésus est le « Fils de David ». Cette association d’obédience protestante, propose une certaine lecture du Nouveau Testament afin de comprendre l’origine de cette expression. Il est expliqué, qu’au fil des saintes écritures, Jésus est considéré comme le Fils de David pour plusieurs raisons. Tout d’abord, on sait que le père terrestre de Jésus est Joseph, mais Joseph n’est autre qu’un descendant de la lignée royale du roi David, qui vécut dix siècles avant Jésus. De plus, dans les prophéties de l’Ancien Testament on peut voir écrite cette expression :  »Fils de David ».

Donc, si l’on s’en tient à ces sources, et que l’on se rappelle la représentation de David roux, on ne peut que comprendre pourquoi Jésus est lui aussi représenté roux. On pourrait d’abord trouver cela étrange, car la chevelure rousse n’est autre que le reflet d’un pacte avec le diable qu’aurait fait l’individu roux. Ce fait est clairement expliqué sur ce site. L’article Rousseur et Cécité : La divine embauche, explique très justement l’aspect diabolique qui plane au dessus de la rousseur. Néanmoins, la rousseur de certains  »bons personnages » n’est autre que la discrimination positive dont sait faire preuve Dieu, afin de toujours rendre justice aux hommes. La rousseur de Jésus ne serait donc que positive, et ne ferait que le rapprocher toujours plus des Hommes.

La représentation de Jésus, est depuis longtemps,source de discorde. Quand on prend le cas de Maria Valtorta, on comprend tout de suite pourquoi. En effet, cette femme aurait bénéficié pendant une très longue période, de visions de l’Évangile, qui lui aurait permit de faire des descriptions très précises de Jésus. Elle a donc écrit l’Évangile tel qu’il m’a été révélé, et propose une lecture plutôt personnelle des saintes écritures. Jésus a toujours été décrit de bien des façon, mais le Jésus des catéchèses, est d’un  »châtain étincelant de blond roux ». Cette description est celle d’un Jésus plus  »contemporain », on peut donc mettre cela en lien avec la rousseur d’autres personnages biblique qui ne survient que plus tardivement, comme dans les précédent articles.

Lorsque l’on se penche sur plusieurs œuvres, telles que Le Christ apparaissant au Jardinier à la Madeleine, de Agnolo Bronzino ou encore Le Baiser de Judas, de Cimabue, on voit clairement l’impact qu’à eu cette description en peinture d’un Jésus Roux. Ici, il n’est pas question d’un Jésus roux maléfique, il est toujours représenté de belle apparence, et sa chevelure flamboyante prouve bien  cette  »discrimination positive » dont on parlait plus tôt. On peut maintenant s’attarder sur la fresque La Cène de Léonard de Vinci. Cette fresque se trouve dans le réfectoire de l’église Santa Maria delle Grazie et devait autrefois inspirer les religieux lors de leurs repas. Cette fresque commandée par Ludovico Sforza représente le Christ et ses apôtres. C’est alors que l’on remarque que le Christ lui même et bon nombre de ses apôtres son roux. On peut lire dans l’ouvrage de Dmitrij Sergeevič Merežkovskij : Jésus Inconnu, que Jésus est bien décrit comme un personnage roux. Cet auteur Russe du XXe a écrit de nombreux ouvrages sur Léonard de Vinci et le Christ. Ses ouvrages sont très célèbres et permettent d’avoir une autre lecture quant à la représentation de Jésus sur cette célèbre fresque. En regardant l’œuvre, on voit clairement cette chevelure rousse et légère qui se détache nettement du ciel.

En conclusion, malgré le fait que la rousseur soit généralement un attribut péjoratif pour désigner un être mauvais (cf : article sur Judas), nous avons également vu que la rousseur de certains personnages comme David et Jésus traduisait une force de caractère et une grandeur d’âme.

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La représentation de la rousseur de Jésus en peinture à Les Roux dans l'Histoire de l'Art.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :